Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 15:54
Course virtuelle des Sénégazelles.

Je pense que beaucoup d’entre vous connaissent l’Association Sénégazelles.

C’est une association à la fois sportive et solidaire.

Les participantes récoltent du matériel scolaire qu’elles remettent aux écoliers des villages qu’elles traversent au Sénégal, au Népal ou à Madagascar.

Plusieurs de nos licenciées du RCN Loire Divatte ont déjà participé.

Marie Claire Chesneau, Marie Claire Naud, Brigitte Esnault, Odile Braud, Myriam Besse en 2011 ; puis Maryse Foucher, Clarisse Blanchard, Céline Houssais et Stéphanie Sabin.

J’espère ne pas en oublier.

Elles ont toutes gardé un souvenir inoubliable de cette expérience magnifique.

Cette année la première édition est annulée et remplacée par une course virtuelle.

Stéphanie nous en parle :

En 2020 Stéphanie faisait partie du voyage au Sénégal et a participé aux Sénégazelles des Sables en février 2020.

Elle nous dit que cette année, l'édition au Sénégal n'aura pas lieu; mais l'association de Jean Michel Ferron propose une participation Virtuelle.

5 étapes sont à faire du 22 au 26 février, chaque jour entre 8 et 11kms.

Une participation de 5.70€ par étape est demandée, un don supplémentaire peut-être fait également à l'association ;

Pour rappel, cette association récupère des fournitures scolaires qu'elle distribue aux enfants scolarisés du Sénégal. Les femmes qui s'y inscrivent courent chaque jour et l'arrivée se passe dans une école différente, la distribution des fournitures se font après l'étape. 

Cette année, du fait des conditions sanitaires et de la pandémie, l'édition comme elle avait l'habitude de s'organiser ne pourra pas avoir lieu, et pour éviter aux enfants de ne pas avoir de dotations de fournitures, une " Sénégazelle virtuelle " est prévue ; tout le monde peut y participer, hommes et femmes ! Les fonds récoltés serviront à l'association qui se chargera d'acheter et d'acheminer les fournitures dans les écoles. Il faut les aider !

Course virtuelle des Sénégazelles.
Course virtuelle des Sénégazelles.

je vous transmets le message vocal de Jean Michel Ferron (président de l'association) qui présente l'évènement virtuel, ainsi que le lien pour s'inscrire ; on compte sur vous tous !!

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 18:25
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire
Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire

Une bonne sortie ce matin sous le soleil à partir de Sport 200 à Divatte sur Loire avec plus de 20 participants.

Merci à Samuel pour ce beau parcours de 15 km pour les plus courageux .

Gestes barrière et distanciation respectés dans la mesure du possible.

Les sorties de mercredi et vendredi ont eu elles aussi du succès avec les retraités et RTT.

 

Les Bonnes Recettes de Tonton Stéphane

Sortie du 7 janvier à Divatte sur Loire

Cuisses de canard et saucisse de Toulouse aux lentilles et chou à la graisse de canard.

 

Voilà une recette que je qualifierais de copieuse, justifiée par la présence de la graisse de canard. Il est vrai qu’en hiver un apport de graisse ne nuit pas aux sportifs assidus que nous sommes !!!!

C’est un plat que nous allons réaliser à la cocotte-minute, remarquez que j’utilise la première personne du pluriel, maintenant que nous nous connaissons mieux, votre implication dans l’écriture et la réalisation de mes plats est essentiel, certainement pour être encore plus performant (parole de sportif)

Pour la composition de ce plat, ce qu’il vous faut acheter. Recette pour 2 4 ou 6 personnes etc. C’est vous qui décidez du nombre d’invités ou de personnes à table. (Toujours dans les préconisations COVID).

*Des cuisses de canard non confites.

*De la saucisse de Toulouse (compter un peu plus de 100gr par personne) Vous avez le choix entre la saucisse au mètre ou alors à l’unité.

*Lentilles vertes Bio environ 50gr par personnes

*Un gros chou vert.

*200 grammes de graisse de canard. En achetant bien vérifier l’origine, préconisez de la graisse bien de chez nous !!!! Achetons français c’est mon petit côté patriote. ^

*Une gousse d’ail et deux ou trois beaux oignons.

*Des feuilles de laurier, de sauge, du thym, au choix ; vous avez le feu vert pour tout autre assaisonnement. C’est le genre de plat qui supporte une variété de condiments ou épices différents. Je vous laisse l’entière initiative ; vous êtes maintenant assez grandes ou grands et plus qu’émancipés pour prendre les bonnes décisions qui s’imposent !!!! L’autonomie en cuisine est une valeur incontestable pour une ouverture à la création. On dirait un sujet de philo.

*On peut aussi ajouter une ou deux carottes coupées en julienne, une branche de céleri.

*Optionnel entre 25 et 50 cl de vin blanc, j’opterais pour un muscadet produit local par excellence et qui se marie bien dans les parfums de la cuisson.

C’est un plat très ouvert, c’est le moment d’en profitez-pour apporter votre griffe à cette préparation.

Pour la cuisson, il vous faut une bonne cocotte-minute d’au moins 10 litres, et pour commencer la préparation ; faites revenir la graisse de canard et y faire rissoler les cuisses la saucisse l’ail et oignons. Dès que l’on atteint un léger roux, ajoutez les carottes et la branche de céleri. Effeuillez le chou et bien l’émincer en lamelles, plongez le dans la cocotte et ensuite c’est le tour des lentilles.

Avant d’enfermer nos produits dans la cocotte pour le grand bain de cuisson, mouillez avec le vin plus de l’eau si besoin afin de recouvrir l’ensemble de la préparation sans la noyer.

Et c’est parti pour 10 à 15 minutes dès que la soupape rouge rugie.

Ca y est c’est fini, comme le disait la chanson la fin de la chanson de Jean Louis AUBERT du groupe « Téléphone » pour les fans du groupe de nos 20 ans ; et que nos enfants font perdurer dans l’histoire du rock and roll. Parenthèse nostalgie.

« Déssoupapez » et verser la composition dans un grand plat de service.

Accompagnez ce plat avec un vin blanc style Bourgogne Aligoté ou un rouge léger comme un Faugère rouge (vin du sud de la France, entre Béziers et Montpellier). Fruité et agréable en bouche.

Encore merci de votre attention soutenue et vos encouragements .

Tourte de saumon fumé.

 

Me voilà de retour avec une recette que j’intitulerais : » pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple » En effet cette recette est adaptée à toutes les soirées devant la TV et surtout le week-end, (bien sur vous avez aussi le choix de la pizza livrée ou emportée) à vous de choisir selon vos envies. En ces temps de crise, faire marcher les petits commerces peut être salutaire et aussi de notre devoir de solidarité.

Alors me direz vous c’est quoi la recette ? Il s’agit de ma « fameuse « tourte aux saumons et comme d’habitude sans prétentions de ma part, je pense que vous allez vous régaler en la dégustant.

Très peu de préparation donc ouvert à tous les gourmands et gourmets pressés.

*2 pâtes feuilletées de la marque « Tante Marie ».

*5 à 6 tranches de saumon fumé (choisissez plutôt du Bio)

*1 oignon toujours Bio.

*Une barquette de féta grec, préféré aussi un produit d’origine contrôlé. La féta est un fromage de brebis savoureux, c’est aussi un produit saisonnier comme tous les fromages de chèvres ou autres ; lié à la reproduction et c’est au printemps que l’on dégustera les meilleurs fromages de brebis.

*10cl de crème de soja Bio.

*Des épices au choix dans la liste : piment d’Espelette, herbes de Provence, romarin, poivre vert, cinq épices etc. etc. etc. à vous de choisir parmi cette liste ou faites vos propres choix.

Maintenant la préparation à vitesse grand V

Déployez la première pâte et étalez la féta préalablement écrasée avec la crème de soja (conseil : sortez votre féta une bonne heure avant d’assembler). Etalez votre saumon sur la féta en répartissant bien, émincez l’oignon et dispersez-le sur le saumon. Epicez, évitez le sel, le saumon en général est légèrement salé.

Ouvrez la seconde pâte et recouvrez l’ensemble de la préparation et appuyez pour bien lié les ingrédients, faites une croix au milieu avec un couteau.

Il ne reste plus qu’à enfourner, dans un four préalablement positionné sur 180° et préchauffé au moins 10 minutes. Ensuite déposez la tourte (un oubli :la tourte doit être posée sur une plaque plutôt que dans un plat à tarte) Pour une cuisson d’environ 30 minutes, à vous de bien observez la progression du croustillant de la pâte feuilletée pour qu’elle atteigne ce côté blond qui fait tout son charme et le régal de nos yeux émerveillés !!!! avant la consommation. Il n’est pas interdit de verser un filet de citron pour ajouter un complément de saveur avant de déguster.

Je préconise un Rosé de Provence ou de Corse bien frais pour accompagner votre tourte.

Bon appétit

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 20:52
La rubrique culinaire de notre chef Stéphane

Voici deux recettes présentées avec humour par notre CHEF STEPHANE

 

Blanquette de veau différente, peut-être.

Ou plutôt ma version

Serait-ce orgueilleux de ma part de vous présenter, ma façon de préparer la blanquette de veau ? Bien sûr que oui, si je n’avais pas la maitrise suffisante ou un tantinet de savoir-faire pour revendiquer de quelconques talents aux fourneaux !!!! Alors j’essaie de me débrouiller au mieux pour partager avec vous, les bonnes recettes de nos terroirs.

Assez de blablabla (très drôle pour un bavard comme moi), revenons au sujet du jour : la blanquette de veau.

Voici la liste des ingrédients pour réussir. Ma recette est pour 6 personnes, loin de moi l’envie de m’opposer aux consignes liées au COVID !!!!

*2kg de veau. Choisir du sauté de veau et de l’épaule .je préconise 2kg car la cuisson fait perdre environ 30% de matières premières, et en général on aime bien en manger deux fois voir trois.

*500gr de champignons de Paris.

*1 beau poireau.

*une branche de céleri.

*3 belles carottes.

* 1 gros oignon piqué avec 3 clous de girofle.

*50ogr de pommes de terre fermes.

*5 à 6 petites échalotes.

*1/2 gousse d’ail.

*1 citron et 3 grandes feuilles de combawa.

*3 œufs.

*4 à 5 cuillères à soupe de crème fraiche.

*Du beurre et de la farine pour le roux brun.

*Facultatif 50 cl de vin blanc.

On peut démarrer les hostilités !!!!

La viande va être cuite en cocotte-minute et préalablement, il faut la tremper dans l’eau jusqu’à ébullition ; afin d’écumer la mousse qui en ressort.

(Concernant la viande coupez la ou faites-la couper par votre boucher en morceau de 4 à 5cm, personnellement c’est une opération que j’adore exécuter, le contact avec la chair et en plus j’ai toujours été en admiration devant la vitrine d’une boucherie ; allez savoir pourquoi ?). Une fois cette opération terminée, jetez l’eau et rincer les morceaux de viande.

On passe à la phase cuisson de l’ensemble du plat Dans la cocotte mettre une noix de beurre et déposer la viande pour la rissoler légèrement. Ensuite y incorporer tous les légumes : les échalotes coupées en 2, les pommes de terre en 2 ou 3 en fonction de la taille, les carottes en tronçon de 2 à 3cm, laisser les champignons entier ou en 2 si trop gros, la branche de céleri en plusieurs part en gardant les fanes , l’oignon piqué avec les clous de girofle, l’ail sans le tailler sauf s’il a germé, le poireau émincé , le citron en 2 morceaux et les feuilles de combawa que vous pouvez trouver dans toutes les alimentations exotiques.

Nous allons recouvrir l’ensemble de notre composition, (quel beau mot pour qualifier notre travail culinaire ; la cuisine ne mérite-t-elle pas une telle attention). J’espère que ces propos feront l’unanimité auprès de vous et je vous remercie par avance, il est toujours complaisant de rechercher de la complicité dans la création d’un plat. Trêve de plaisanterie revenons à nos moutons ou plutôt à notre petit veau !!!!

Verser de l’eau jusqu’à que l’ensemble de la préparation baigne dans le liquide, dans la liste des ingrédients j’ai inclus la possibilité d’incorporer du vin ; à vous de voir ?

Pour la cuisson en cocotte-minute (utilisez la soupape rouge) et laissez mijoter pendant maximum 30 minutes dès que votre contenant est bien sous pression. Très technique.

Pendant le temps de cuisson, je peux tranquillement préparer mon roux brun avec 100 à 150gr de beurre et plusieurs cuillères à soupe de farine, à vous de jauger pour une quantité de sauce qui recouvre bien la blanquette.

La cuisson de la viande et des légumes terminée, je « dessoupape » (encore une invention) Je retire les clous de girofle de l’oignon et le citron qui ont rempli leur mission. Je récupère dans un grand saladier le liquide de cuisson qui va lier ma sauce.

Ensuite je verse une à une des louches du jus de cuisson dans le roux pour créer l’onctuosité de la sauce. Il faut être précis et brasser jusqu’au bouillonnement afin de cuire la farine en restant sur un feu moyen. On monte d’un cran dans l’art culinaire car la sauce est vraiment l’apothéose de notre blanquette. Salez allègrement, poivrez, ajoutez le piment d’Espelette et surtout n’oubliez pas de goûter régulièrement pour arriver à un assaisonnement parfait.

Le jus de cuisson avec toutes les saveurs de légumes et d’agrumes va faire de votre blanquette le ravissement de vos neurones cervical où se trouve la case : Goût. Le citron et le combawa va amener une légère acidité agréable qui va trancher avec le piment d’Espelette. La sauce est un des facteurs essentiels de la réussite avec ce côté crémeux et suave.

Dans un bol brasser bien les œufs et la crème fraîche et diluer ce conglomérat dans la sauce en mélangeant doucement.

On approche de la fin et je vous sens pressés et impatients d’en finir et combien je vous comprends, quel hâbleur ce Stéphane !!!!

Transvaser toute la préparation dans un fait-tout et arroser avec la sauce

Laissez mijoter l’ensemble une dizaine de minutes et puis c’est fini

Dernier conseil sauf si vous ne voulez pas attendre et combien je suis d’accord avec vous, ne déguster votre blanquette que le lendemain ; vous connaissez la formule : » c’est encore meilleur recuit » et c’est une vérité (et non une fake-new qui empoisonne notre environnement et notre quotidien en ce moment). La réalité est dans nos assiettes, un des liens de convivialité qui nous manque tant à toutes et tous en ce moment.

Ne jetez surtout pas le reste de liquide de cuisson vous en aurez obligatoirement besoin car votre sauce va figer et il serait dommage de ne pas profiter de ce bon et beau jus.

Accompagnez ce plat avec un vin rouge de Loire, Saumur Champigny ou Saint Nicolas de Bourgueil, on a toujours besoin d’un petit saint chez soi (hihihi), Saint Nectaire, Saint Emilion etc. etc. Sur ce, je vous souhaite autant de plaisir que j’ai eu à-vous conter l’histoire de ma Blanquette. C’est un plat qui en général est servi avec du riz, mais vous apprécierez dans cette présentation les légumes imprégnés et macérés dans la sauce.

Bon appétit  Stéphane votre humble serviteur.

 

Tarte aux oignons

 

Je vous propose ce jour une recette classique de tarte aux oignons à laquelle j’ajoute mon petit plus.

Pour réaliser cette recette, il ne vous faudra que peu de temps, le temps si précieux en ce moment, à utiliser donc à bon escient !!!!

Voici les ingrédients et la façon de les accommoder afin que vous puissiez passer un bon moment avec votre assiette.

*Une pate feuilleté « Tante Marie » dont je vous ai vanté les qualités précédemment. (Et pour ceux qui suivent avec intérêt, mes voyages culinaires !!!!) (Un peu de prétention ou d’autosatisfaction ne nuit guère hum hum !)

*4 à 5 gros oignons

*100 à 150 grammes de lardons.

*2 petites carottes.

*10 à 20 cl de crème fraiche ou crème de soja à cuisiner

*Gruyère râpé.

*Pour la cuisson huile de pépin de raisins ou huile de coco pour un parfum plus exotique.

Préparation :

Etaler la pâte feuilletée dans un plat à tarte en laissant le papier sulfurisé.

Dans une poêle, faites rissoler les oignons coupés finement avec les carottes coupées en julienne. Il faut que les oignons caramélisent légèrement et s’attendrissent pour que vous stoppiez la cuisson, les carottes seront un peu craquantes, ce qui sera loin d’être désagréable pour votre palais ; qui certainement vous en remerciera. Assaisonnez, là vous avez le choix des épices : piment d’Espelette, curcuma frais, poivre vert moulu, 5 baies pour apporter une variation de saveur. Un conseil amical, il n’est point interdit de mélanger les épices et les saveurs pour rendre cette tarte flamboyante sur vos papilles. Une fois retiré du feu laissez tiédir.

 

Dans le fond de la pâte épandre les lardons (sympa le verbe épandre, une lettre de moins que répandre pour à peu près la même signification, j’aime ce côté naturel et agricole).

Versez le contenu de la poêle sur les lardons et la crème ou le soja crème ; et parsemez le gruyère râpé allégrement sur les oignons et carottes.

Voilà c’est fini, il ne reste plus que la dernière mission qui est d’enfourner, four préalablement préchauffer à 180° ; pour une durée maximum, de 30 minutes. Par la vitre de votre four, vous pourrez admirer la pâte se colorer et devenir croustillante.

 

 

Une dernière chose que j’allais oublier, cette recette n’en sera que meilleure et savoureuse en utilisant des produits Bio ; pour information, cette tarte pour 4 ou 2 personnes ne vous coutera pas plus de 6€ en ingrédients. On peut donc se faire plaisir à table à moindre cout.

Pour accompagner cette tarte je vous préconise un bon rosé de Provence ou de Corse, cela remonte un peu le panier, mais en ces temps compliqués, le vin apporte un léger frémissement cervical, sans aller jusqu’à l’ivresse.

Bon appétit à toutes et tous, et merci pour les compliments et encouragements reçus lors de la sortie de dimanche 17.

A bientôt pour ma recette de blanquette de veau. Ça c’est pour vous mettre l’eau à la bouche. Il est incorrigible ce Stéphane !!!!

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 21:13

Monsieur Corona nous joue encore des tours! couvre-feu à 18 heures, nos rendez-vous bihebdomadaires tombent à l'eau.  Alors, pour ne pas sombrer dans l'isolement et la morosité, on s'organise!!🙂

Pour dimanche prochain ( 17/01), on se fait une sortie au départ de la Tannerie. On se retrouve entre 9h15-9h25 pour partir à 9h30.

Le mardi, pour tout ceux qui le peuvent (ah, les heureux retraités), nous nous retrouverons à la salle à 16h. Nous formerons des groupes de six.

Le mercredi, le lieu de rendez vous sera le plan d'eau du Chêne à coté du kiosque, à 16h aussi.

N'oubliez pas, les plans d’entraînements sont en dessous🏃‍♀️

Portez vous bien et à bientôt.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 11:09
Yvonnick SIMON au Maroc sur l'UTMB et Divatte-sur-Loire. Un trail solidaire pour la Mission Ghislain

Yvonnick SIMON au Maroc sur l'UTMB

. La petite cerise sur le gâteau sera la 3 eme place, loin derrière Rachid El Morabity et Martin Martneau ... voir la suite sur

Yvonnick SIMON au Maroc sur l'UTMB et Divatte-sur-Loire. Un trail solidaire pour la Mission Ghislain

(Max Jousseaume licencié de notre section solidaire de cette action)

Le trailer Ludovic Jamin s’est associé à l’Hirondelle football-club de Saint-Julien-de-Concelles pour financer une bonne cause. « L’idée est de participer à l’opération Mission pour Ghislain Casseron, explique-t-il. Chaque kilomètre parcouru, c’est 1 € que le club reversera à la cagnotte pour financer un fauteuil roulant. »

Le trailer divattais s’était donné pour objectif de réaliser un ultra-trail de
100 km, qu’il a parcouru dans le vignoble nantais et en bords de Loire, le 19 décembre. Il était accompagné de trailers de renom sur une partie du tracé : Vincent Hérault sur les 44 premiers kilomètres, David Marais jusqu’au 32e kilomètre et Max Jousseaume sur une trentaine de kilomètres.

Parti de Divatte-sur-Loire à 6 h du matin, sur un tracé sans balisage, Ludovic Jamin a bouclé son parcours en 12 h 50'. Avec ce défi sportif et solidaire, le trailer affichait aussi son soutien aux courses et organisations sportives de la région qui n’ont pas pu avoir lieu en 2020 et certaines déjà compromises pour 2021.

Contact. www.leetchi.com/c/achat-fauteuil-roulant-electrique-5d4a7kd5

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 10:58

 

Bonjour à tous,

Je vous souhaite une bonne année sportive 2021

Allons de l'avant ; continuons à pratiquer notre sport en respectant les gestes barrière .

Voici le plan d'entrainement de Janvier

Comme nous ne savons pas ce que demain nous réserve et quand les courses reprendront , ce plan est fait pour conserver nos acquis ou nous remettre à l'entrainement et retrouver une bonne forme physique. et morale.

La performance reste secondaire.

Notre laps de temps d'entrainement étant plus court, les séances de fractionné ont été un peu allégées en répétitions et en durée.

L'échauffement est lui aussi raccourci.

Ce plan est destiné à tous les groupes et les entraineurs pourront l'adapter suivant les circonstances .

Trois couleurs vous guideront pour trouver votre séance.

Les groupes habituels seront partagés en sous groupes de six personnes comme nous l'avons pratiqué en décembre.

 

 

Plan entrainement Janvier 2021

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 16:34
Bon anniversaire Alain
Bon anniversaire Alain

Bon anniversaire à notre inoxydable Alain pour ses 70 ans.

Notre organisateur en chef des Sentiers des Vignes a eu droit  a une affiche très personnalisée.

Une édition spéciale à la date d'aujourd'hui.

Regardez bien les Numéros de téléphone et les noms des partenaires bien sûr dénichés par notre chercheur de sponsors : Bertrand.

Un défi aussi pour Alain Trépid  avec trois courses totalisant 70.

Ne le provoquez pas il serait capable de le relever.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 10:11

François violoncelliste à l'ONPL nous offre une page musicale du calendrier de l'avent. JOUR 14

Joyeux Noel

 

A quelques jours de cette fin d’année exceptionnelle

Oui exceptionnelle

Utiliser un qualificatif plus solennel

Serait en décalage avec cette situation surnaturelle.

Dans un monde devenu, virtuel, irréel ou atemporel.

Mise à rude épreuve des cerveaux de nos intellectuels.

Qui s’en donne à cœur joie dans le conflictuel.

Frisant et surfant souvent sur le correctionnel.

Alors que nous citoyens lambda visons un bonheur matériel.

Luttant chaque jour pour éviter des voies artificielles.

Dans cette année de joie, de peines, de tourments de souffrances corporelles.

L’envie d’une tour de Babel.

Temple de la fondation de la terre et du ciel.

Diversité des plaisirs fraternels et charnels.

En 2021 voire enfin le bout du tunnel.

Ensemble dans un objectif plus fusionnel qu’individuel.

Et en ce 24 décembre nous souhaiter un joyeux Noël.

En partageant à six cette soirée traditionnelle.

Stéphane

Méli-mélo de Saint-Jacques Gambas en persillade crème champignons et jus de cuisson.

 

Voici aujourd’hui une recette un peu plus élaborée, je dirais même de fêtes. Et cela tombe bien car je l’ai réalisé à l’occasion de mon anniversaire ce week-end.

Le budget pour cette recette est certes plus onéreux que pour les précédentes, mais il y a au final un plat qui ne peut satisfaire tous les amateurs de fruits de mer.

Je vais partir pour une recette pour 4 personnes

Les ingrédients :

*Au moins 3 gambas et 3 noix de Saint-Jacques pour une personne. Les gambas seront achetées surgelées (label rouge ou Bio, vu la qualité de nos océans !!!!). Pour les Saint-Jacques c’est la saison donc de la fraiche.

*1 kg de champignons de Paris.

*25 cl de crème fraiche épaisse.

*1 cube persillade Bio, 3 gousses d’ail et 3 échalotes.

*Huile de sésame.

*Beurre pour la cuisson de l’ensemble.

C’est une recette qui ne demande pas trop d’ingrédients pour un résultat qui je l’espère sera à votre gout. Les cubes de bouillon que je préconise régulièrement sont très utilisés dans les grandes cuisines, ils apportent des compléments de saveur à la cuisson et renforce la qualité final .

Dans un premier temps une fois les gambas décongelées, récupérer les têtes, elles vont nous servir pour le bouillon. A l’aide d’un couteau bien aiguisé ouvrir le dos ou le dessus des gambas pour retirer le viscère marron qui la traverse. Votre gamba bien taillée donne de l’allure dans l’assiette. Mettre vos gambas sur un sopalin salez légèrement et enduisez avec un pinceau culinaire, les gambas de sésame.

Faire chauffer doucement le bouillon de tête de gambas n’hésitez pas dans l’assaisonnement, piment d’Espelette ou poivre 5 baies ou aneth etc. à votre bon vouloir culinaire, le mélange d’épices ne nuira pas au résultat final dans les saveurs et parfums dégagés de votre plat.

Ce bouillon je vais l’utiliser aussi pour faire pocher mes coquilles, une fois bien nettoyées ; environ 5 minutes. Bien égoutter après cette opération.

Une fois le bouillon refroidis, je récupère l’intérieur des têtes et je filtre le jus de cuisson pour récupérer l’assaisonnement et les particules mangeables. Je conserve 10 cl de bouillon.

Dans une grande poêle je fais suer les champignons émincés finement pour en retirer l’eau et j’ajoute ail et échalotes émincés sans utiliser de matières grasses.

Maintenant nous allons passer à la dernière opération : la cuisson de tous nos ingrédients.

Utilisez la plus grande poêle en votre possession et mettez le beurre à fondre doucement, ensuite jetez y les champignons et faites rissoler tranquillement.

Tranquillement, doucement sont les 2 mamelles de la réussite de cette recette. Pourquoi les 2 mamelles, il me semble que dans notre histoire, il y avait un adage du genre : labourage et pâturage etc. etc. Aujourd’hui je réactualise ce dicton sans prétentions. !!!!

Les champignons une fois rissolés, mettez-les de côté et si possible un peu au chaud. Forcez légèrement sur le feu et faites revenir les gambas et Saint-Jacques jusqu’à qu’elles deviennent légèrement couleur caramel. Faire bien attention, tout l’art de cette recette réside dans la justesse de cuisson.

A mi-cuisson ajoutez le jus, la crème et la chair du bouillon avec l’assaisonnement et mélanger dans la poêle en baissant le feu et y incorporer les champignons sans les mélanger avec.

C’est prêt, à vous de trouver une belle harmonie de présentation d’assiette et je suis que votre imagination est sans limites. Pour vous aider une esquisse de simulation de présentation : avec un emporte-pièce rond, déposer les champignons au centre sur le dessus posez une gamba par exemple. A vous de construire la suite, on peut parler de construction : la cuisine n’est-elle pas l’échafaudage d’un ensemble de composants de toutes nos envies ; encore un peu de méditation et de philosophie en ce début ou fin de de semaine, et félicitations pour votre réussite dans l’élaboration de ce plat raffiné.

A apprécier sans modération avec un Bourgogne Aligoté ou un Sancerre blanc ou rosé.

A bientôt pour d’autres aventures culinaires.

Stéphane

Croissance, progrès etc...

Depuis quelques décennies, tous les économistes considèrent qu’une société saine et moderne est une société en expansion.

Le thermomètre de mesure de la santé de toute structure :

État entreprise masse salariale ; et ce sacré taux de croissance. (Qui a eu cette idée folle, un jour de l’inventer !!!!!) Non ce n’est pas ce sacré Charlemagne.

Aujourd’hui on fonce tête baissée, en développant toutes les technologies possibles et inimaginables afin d’apporter du « bien être » à la population. Sans se préoccuper le plus souvent des répercutions et des risques encourus (ou du moins en les minimisant) ; la question posée est : Le temps est-il venu de freiner ce phénomène avant qu’il nous déborde et nous fasse sombrer ? Sombrer le mot est sans doute fort mais il suffit de voir les résultats sur notre planète pour ne pas dresser un bilan alarmiste.

Je me souviens, fin des années 1960, lorsqu’avec mes parents nous avons emménagé dans ce que l’on appelait à cette époque un H.L.M. C’était le bonheur de découvrir : le chauffage central, l’eau chaude au robinet, le parquet en bois, la douche et le lavabo. Le confort moderne avait du bon, quand on avait vécu modestement, ce luxe était le bienvenu. Pour pouvoir accéder au système de communication comme le téléphone ; il fallait attendre au moins trois ans, Pour la télévision en noir et blanc, on se contentait d’une ou deux chaines.

La patiente rythmait notre quotidien à contrario du « tout, tout de suite » actuel.

Loin de moi la nostalgie ou le côté « ancien combattant « qui pourrait dominer mes propos et du style : C’était mieux avant, ; comme le dit la chanson. Je suis de cette génération, ou les 50 dernières années ; nous ont fait basculer de la simplicité ; au confort moderne multimédias extrémiste. Ou l’on a vu grandir autour de nous, une multitude de créations : techniques, informatiques, structurelles etc. etc., pour soi-disant accompagner notre évolution. Une accélération conséquente non sans danger pour notre santé, et créant des situations alarmistes.

Le grand saut pour ma génération.

Pourrions-nous reprocher, devrions nous blâmer, répudier les inventeurs de génies, les précurseurs, les créateurs ; qui ont marqué notre histoire ? Est-ce de leurs fautes si aujourd’hui l’utilisation, de ce qui devait améliorer nos conditions de vie et nous la rende plus confortable ; sont devenus par des transformations actualisées : Objets de performance et de productivité. Jusqu’à en devenir des prédateurs néfastes pour notre environnement.

L’expansion économique ne saurait avoir d’avenir durable, sans un équilibre des forces. Je m’explique : Une société, une nation ou une travailleuse, un travailleur ne puissent vivre en harmonie avec le milieu où ils évoluent. Et qui surtout n’entament pas le bien-être de chacun.

Le mot d’ordre est : Harmonie.

Le jour où nos dirigeants n’éprouveront plus ce sentiment de supériorité, l’être humain sera certainement plus en phase avec son milieu naturel. L’homme sera en homéostasie avec son environnement et l’univers, c’est-à-dire qu’il aura réussi à maintenir l’équilibre de son milieu intérieur quelles que soient les contraintes externes. L’homme ne se projettera plus dans un futur trop lointain, mais se fixera des objectifs à plus court terme.

En conclusion et même si le sujet reste vaste à traiter ; je prendrais un dernier exemple. Quels besoins avons-nous d’engager des sommes colossales pour découvrir d’autres planètes ? Le budget Français pour la conquête de l’espace est cette année de 590 millions d’€, mais rien à côté de la NASA : 14,4 milliards d’€ !!!! Cela n’engage que moi cet exemple, mais pour quelle raison les hommes ont-ils marché sur la lune en 1969 à l’époque de la guerre froide ? Exclusivement pour assouvir et assoir un pouvoir mondial.

On ne peut ignorer ou supprimer le progrès, ni la croissance, seulement les utiliser avec parcimonie en gérant et hiérarchisant les priorités. Il est encore temps de vivre dans le présent et de protéger notre patrimoine mis à notre disposition. Nous ne sommes que de passage sur cette terre, laissons aux générations futures l’espoir d’un avenir serein.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 14:59


> > > > > > A comme ALIMENT : Contre le Coronavirus, je mange du Maroilles et 2 gousses d’ail par jour, aucun effet direct sur le virus ! Mais les gens restent à 2 mètres..

 


> > > > > > B comme bar à BIÈRES :  Ce matin, j’ai caché une bouteille de bière dans chaque pièce de mon appartement. Ce soir, je fais la tournée des bars.

 


> > > > > > C comme CHAUVES-SOURIS : Tout était annoncé d’avance ! L’anagramme de Chauves-Souris c’est : SOUCHES à VIRUS !

 


> > > >

> > D comme DISPUTE : Confinement jour 12 : Je me suis disputé avec moi-même. Je ne me parle plus...

 


> > > > > > E Comme ÉCOLE: Moi je vous le dis, si les écoles restent fermées trop longtemps, les parents vont trouver le vaccin avant les scientifiques.

 


> > > > > > E comme ENFANTS : Nombre réel d’enfants : 2 / Nombre ressenti : 14.

 


> > > > > > G comme GUIDE DU ROUTARD : On peut réaliser soi-même son guide du routard intitulé : "Votre appartement (ou votre maison) édition 2020 : le guide indispensable pour découvrir les plus beaux coins insolites de votre lieu de vie".

 


> > > > > > H comme HUIS-CLOS : Il faut relire Huis-Clos de Jean-Paul Sartre où l’auteur indique que "L’enfer c’est les autres"

 


> > > > > > J comme JOURNÉE: Quand je pense à mon prof qui me disait qu’en restant allongé toute la Journée, je n’arriverais à rien, et bien maintenant toute la journée je reste allongé et confiné, et je sauve le monde !

 


> > > > > > H comme HISTOIRE : L’Histoire se souviendra de l’ironie de cette époque : être confiné chez soi par un gouvernement " EN MARCHE ".

 


> > > > > > I comme INTERROGATION EXISTENTIELLE : Quelqu’un sait si on peut se doucher ou juste se laver les mains ?

 


> > > > > > M comme MAMAN :" MAMAAAAAAAAAAAAAAAN… " Mot entendu 47 fois en moyenne dans ma journée. Et dire que j’ai pleuré de joie la première fois qu’elle l’a prononcé.

 


> > > > > > M comme MATHS :Fallait se méfier de cette année 20 + 20 = quarantaine.

 


> > > > > > N comme NIVEAU SCOLAIRE :Les experts prévoient pour 2020 une hausse spectaculaire du niveau scolaire des parents !

 


> > > > > > N comme NOËL : Tu fais quoi après le confinement ? Ben, comme tout le monde, je prépare Noël !

 


> > > > > > O comme ORGANISATION :Ce n’était pas du papier toilette et des pâtes qu’il fallait stocker, mais plutôt des cartouches d’encre et des feuilles A4.

 


> > > > > > P comme PARADOXE : Le jour où on pourra enfin sortir, on sera tous bons à être enfermés.

 


> > > > > > P comme PARANOÏA : La Paranoïa gagne du terrain. Je viens de tousser devant mon ordinateur et l’antivirus vient de démarrer.

 


> > > > > > P comme PENSÉE(S) : Une pensée pour ceux qui sortent de prison en ce moment : Dommage !
> > > > > > - Une pensée pour tous les cambrioleurs au chômage technique vu que tout le monde reste chez soi : Tant pis !
> > > > > > - Une pensée à tous les hommes qui ont dit à leur femme comme excuse "je le ferai quand j’aurai le temps " : Faut réfléchir avant de promettre.

 


> > > > > > P comme POUBELLE : Des familles se déchirent actuellement pour pouvoir sortir la poubelle, avant personne ne voulait le faire.

 


> > > > > > P comme PYJAMA : A 22 heures, il faut quitter le pyjama de jour pour enfiler le pyjama de nuit.

 


> > > > > > R comme RADAR: J’ai eu peur, j’ai cru être flashé par un radar entre la cuisine et le salon. Ouf, ce n’était qu’une ampoule qui a grillé !

 


> > > > > > R comme RETRAITE : à 60 ans, pour le coronavirus tu es vieux et fragile, mais pour la réforme des retraites tu es en pleine forme !

 


> > > > > > S comme SAGESSE : L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit…

 


> > > > > > S comme SOLITUDE : A force de faire l’apéro seul, j’ai peur d’attraper le verre solitaire.

 


> > > > > > S comme SONNERIE : J’ai sonné à ma porte. Ça m’a fait un bien fou.

 


> > > > > > T comme TÉLÉPHONE : Je reçois tellement d’informations sur le coronavirus sur mon téléphone que ce dernier ne sonne plus, il tousse…

 


> > > > > > T comme TÉLÉTRAVAIL : Ma femme de ménage vient de m’appeler pour me dire qu’elle va faire du télétravail.
> > > > > > - Elle va me joindre de chez elle par téléphone pour me dire ce qu’il y a à faire et comment le faire.

 


> > > > > > T comme TRAUMATISME : Je suis tellement traumatisé par cette situation que je viens de remplir mon attestation pour aller chercher une bouteille à la cave.

 


> > > > > > V comme VACCIN : La France est le premier pays à avoir utilisé un vaccin particulier contre le coronavirus : le PV à 135 €.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 15:09
Musique,  gastronomie, aquarelle,
Musique,  gastronomie, aquarelle,
De la part de François musicien à l'ONPL
 
Voici  une photo des enregistrements avec Dominique A ........
Nous travaillons toujours sans public........vivement la reprise de nos entrainements (du RCN évidemment!!!)
Bises à tous
François
La Rubrique culinaire de Stéphane

Gratin Dauphinois différent et à la fin une seconde recette pour agrémenter le reste.

 

Aujourd’hui, je vous propose un gratin de saison. à base de pommes de terre et de pommes

Peut-être serez-vous surpris du mélange, sucré salé, ou pas surpris du tout. Toujours est-il que si vous devez confectionner cette recette, vous serez agréablement étonné du bon amalgame de ces deux produits.

Encore une recette pas très compliquée et réalisable par ceux dont l’habitude est de se mettre devant leur assiette et les pieds sous la table !!!

*L’ustensile pour réaliser ce gratin est un plat à four rectangulaire et profond.

Sinon un tout autre plat à four quel que soit sa forme mais quand même profond.

La profondeur est importante au moment de la cuisson pour que lors du passage au four, le bouillonnement n’entraine pas le dépassement.

*Ingrédients :

*1 kg à 1,5 kg de pommes de terre fermes.

*2 ou 3 pommes grosses pommes.

*2 branches de céleri Bio.

*250 gr de lardons Bio.

*2 oignons et 3 gousses d’ail.

*1 litre de lait.

*Crème fraiche 50 cl.

*Gruyère râpé.

*Noix de muscade (une demi noix bien grattée)

*Assaisonnement classique : sel et poivre.

Maintenant la préparation :

Epluchez et Coupez les légumes et fruits : les pommes de terre en rondelles fines et les pommes en petits carrées et émincez le céleri. Le céleri va apporter une touche d’amertume dans le bon sens du terme.

Faire chauffer le lait jusqu’à obtenir une légère ébullition. Ensuite plonger les ingrédients, les oignons et ail plus l’assaisonnement dans le lait et faites chauffer tout doucement pendant 30 minutes. Au bout de ce temps vos légumes seront presque tendres.

Vous faites ensuite le transfert de vos légumes et fruits dans le plat à four( un conseil égouttez le lait et ne l’ajoutez qu’à moitié une fois les légumes transférés dans le plat), en commençant d’abord par la moitié de la préparation afin d’y ajouter une bonne couche de gruyère et la moitié de la crème et vous versez le reste par-dessus et bien sur le reste de crème et le gruyère (Je n’ai pas donné de grammage pour le fromage à vous de doser en fonction de votre amour pour le coté gratiné surtout sur le dessus ).   

On enfourne à 180° pour 30 minutes minimum en ajoutant du lait si besoin. C’est pour ça que je demande pour cette recette un plat profond.

C’est prêt, je vous laisse apprécier ce mélange sucré salé et bon appétit.

Si vous ne mangez l’ensemble de la composition, une option pour agrémenter les restes : étaler une pâte feuilletée dans un plat à tarte, incorporer les ingrédients, recouvrer la pâte qui dépasse pour former une tourte. Enfourner jusqu’à atteindre une croute caramélisée. (Pour la pâte feuilletée, si je ne la fais pas moi-même j’opte pour une pâte de la marque « Tante Marie »).

A bientôt. Et merci à Clarisse pour les compliments et son « like » (j’aime bien aussi Etchebest) 

Avant la réflexion intellectuelle de Stéphane reposons nous l'esprit avec un peu d’humour.

Quoique ces dessins donnent aussi à réfléchir.

Musique,  gastronomie, aquarelle,
Musique,  gastronomie, aquarelle,

La Rubrique philosophique de Stéphane

Le Covid et Nos Ainés

Dans ces temps où on ne parle que de pourcentage, ou le comptage et l’évaluation ou encore la proportion ne passe que par des rapports de tranche d’âge, surtout en ces temps de Covid ou l’on se rassure en pensant : « Heureusement pour moi je ne suis pas dans la tranche concernée etc. etc…. «. On a tendance a oublié que l’on parle d’êtres humains. Ramener et évaluer en taux les pertes de vies humaines ne devraient pas être mathématiques.

J’ai toujours insupporté, que l’on parle de baisse ou de hausse de pourcentage, pour exprimer par exemple le nombre d’accidents de la route.

Les statistiques de ce virus, montrent qu’une grande partie des personnes qui en succombent ; ont plus de 75 ans. Bien sûr, si l’on considère qu’à partir d’un certain âge, la logique de la mort devient une cohérence avec le nombre d’année !!! Il n’empêche qu’aujourd’hui de nombreuses familles pleurent la perte d’un proche, et je pense aux enfants et petits-enfants tristes du départ de Maman ou Papa et Mami ou Papi.

Dans des traditions africaines, on pleure la mort d’un vieillard plus que celle d’un nouveau-né ou d’un enfant jeune. La personne âgée constitue une masse d’expériences qui peuvent profiter au reste de la famille alors qu’un très jeune enfant ayant très peu vécu, n’arrive même pas à avoir la conscience de sa propre mort. Chez nous en Europe on pleure nos petits enfants en pensant à la vie fabuleuse qu’ils auraient pu avoir.

On le voit ici dans ces temps de Covid que nous portons, peut-être moins « d’attention » à nos ainés, en espérant certainement qu’ils auront bien profité de la vie !!!

Bien sur ce que je dis, ne doit pas être pris comme une généralité, et pourtant le pourcentage des personnes qui en parlent ont tendance à valider cette théorie statistique.

Notre vie n’est hélas bercée que de machine à calculer et barème de comptabilité. ’

 

Avant de terminer, je voudrais vous raconter une « anecdote ». Il y a 4 à 5 ans un de mes collaborateurs m’a demandé si j’allais faire un choix de religion vu mon âge avancé ; à l’époque je venais de souhaiter mes 58 ans !!! Ma réponse fut simple : »je n’ai rien à choisir, ni à me raccrocher à une idée ; et surtout crois-tu que mon espérance de vie soit plus réduite que la tienne, toi qui a 35 ans ? » Ne nous laissons pas prendre au piège de ces considérations et même si le temps passe toujours en notre défaveur, qui peut se targuer de penser qu’il vivra aussi longtemps que celui qui est devant lui ?

Le débat sur notre longévité est grand ouvert. Rappelons-nous seulement, ceci nous participons et écrivons toutes et tous une page d’histoire plus ou moins longue; à l’intérieur de la grande histoire de l’humanité.

 

L'exposition temporaire de Théo

 

Musique,  gastronomie, aquarelle,
Partager cet article
Repost0

Profil

  • Groupe trailer 44
  •    Groupe vétéran  au sein de la section du Racing Club de Nantes à St Julien de Concelles .Nous préparons nos courses avec des objectifs communs et avec des athlètes de tous niveaux.Sport et convivialité sont les maîtres mots.
  • Groupe vétéran au sein de la section du Racing Club de Nantes à St Julien de Concelles .Nous préparons nos courses avec des objectifs communs et avec des athlètes de tous niveaux.Sport et convivialité sont les maîtres mots.

Recherche